Pourquoi passer aux motos électriques ?

Le marché de la moto électrique est en pleine expansion depuis quelques années. Pourtant, les avantages de cet investissement sont encore méconnus. Aujourd’hui, la puissance et l’autonomie des motos électriques sont assez conséquentes et peuvent concurrencer les équivalents thermiques dans certains usages. Pour une utilisation citadine, vacancière voire même mixte (ville et autoroute), il est tout à fait adapté d’acheter un deux-roues électrique.

D’autant plus que ce secteur est riche d’un large panel de gammes et de modèles. Comme pour tout achat, il vous faut des conseils adaptés à vos attentes et des données précises sur le monde des motos électriques, comme le propose scoot-elec.com.

La moto électrique, un achat pour tous les budgets

La moto électrique est devenue un marché assez foisonnant, de part les innovations technologiques. On retrouve différents prix pour tous les budgets, ouvrant la transition écologique à l’ensemble des passionnés de deux-roues. Dans la même optique, les aides financières à l’achat rendent cette démarche plus abordable grâce à un bonus de 20 à 27 % du coût d’acquisition. L’assurance d’un véhicule électrique est aussi 20 % moins chère que pour un modèle thermique.

En terme d’entretien, la moto électrique est bien moins coûteuse que sa concurrente à essence. Une première raison est évidemment l’économie de carburant puisque les deux-roues électriques peuvent être rechargés sur une prise domestique chez soi, au travail ou sur une borne publique. Toutefois, il faut être plus vigilant à l’autonomie, qui reste plus courte qu’avec une moto thermique.

Néanmoins, la moto électrique est un engin qui s’use beaucoup moins vite et qui coûte moins cher à la révision. En effet, elle est dépourvue de pièces en mouvement, d’huiles et de filtres. Les seules dépenses concernent les parties dites consommables comme les pneus et la batterie. Celle-ci représente un remplacement assez onéreux sur le coup, car elle revient en moyenne à 900 euros. Or, sa durée de vie, de 60 000 km, reste assez longue et permet des dépenses espacées.

L’achat d’une moto électrique n’est donc pas aussi coûteux qu’on pourrait le penser. Il est important de dissiper ce genre de préjugés pour permettre à tous d’envisager un choix plus propre et écologique.

Un choix plus écologique

L’achat d’un deux-roues électrique est évidemment moins polluant qu’un équivalent thermique. De plus, cette moto propose un ratio très intéressant entre son poids léger et celui qu’elle peut transporter, soit deux personnes adultes. Un tel ratio de 1 pour 2 est un point important dans les innovations des transports de demain. Ce genre de modèle consomme moins d’énergie, nécessite moins de composants et de matériels, mais demeure très efficace.

L’accessibilité de la moto électrique

Les gammes de motos électriques sont assez complètes et offrent différentes performances pour des prix assez variés. De plus, l’usage de ces motos est très accessible aux différents statuts de passionnés. Des modèles sont adaptés aux jeunes de 14 ans possédant un permis AM, d’autres plus puissants sont destinés à des permis A1 ou A2. Les conditions de conduite sont donc moins coûteuses et moins contraignantes.

L’huile de la moto : un élément clé à ne jamais négliger

 

En tant qu’utilisateur, vous devez savoir qu’il existe une panoplie d’huiles moteur pour moto. Et ces différents produits sont conçus pour répondre aux besoins précis des moteurs de chaque engin. Car, bien que le carburant soit d’une grande importance, on ne peut négliger le rôle du lubrifiant dans le mécanisme. Voyez d’abord l’intérêt de l’huile sur la machine à deux roues. Poursuivez ensuite avec les types de lubrifiants existants.

 

Importance de l’huile pour le moteur

En premier lieu, il est nécessaire de préciser que les rôles de ce produit sont multiples. En effet, l’huile n’est pas seulement un genre de lubrifiant qui sert à engraisser les pièces de la moto. Bien sûr, elle donne une certaine fluidité lors du contact entre différents pièces (l’huile permet ainsi de diminuer les forces de frottement). Mais elle est également responsable de la puissance et de la longévité du moteur. En fonction du type, ce liquide possède un pouvoir nettoyant et refroidissant. Ces caractéristiques permettent d’éviter le chauffage ou de boucher des éléments constitutifs de la moto.

 

Choisir en fonction des composants de l’huile

 

En général, l’huile pour moto est classée en trois catégories : la minérale, la synthétique ou la semi-synthétique. A une limite près, les compositions des huiles sont presque identiques. Seules quelques différences (de l’ordre de 5 à 30%) sont conséquentes.

L’huile minérale est la moins sollicitée de toutes. Sa formule est obtenue par raffinage du pétrole brut. A cause de sa composition, cette huile est moins raffinée et conviendrait mieux à des modèles plutôt anciens. On ajoute surtout des additifs chimiques pour améliorer les caractéristiques de l’huile.

L’huile synthétique est un produit issu de réactions chimiques. Il s’agit de la meilleure en termes de rapport qualité/prix : ses constitutions sont moins polluantes et son rendu est plus important. L’huile synthétique se dégrade moins vite que l’huile minérale. C’est le produit le plus utilisé pour lubrifier les pièces de la moto.

L’huile semi-synthétique, par son nom, est un mélange des deux types d’huiles. Le produit est obtenu par raffinage du pétrole et subit une modification chimique afin d’optimiser son utilisation.